Accueil > Mini-bios > GRANGE Jean-Christophe

GRANGE Jean-Christophe

vendredi 10 janvier 2003


Plus de 4 millions de livres vendus, dont une bonne moitié à l’export dans une vingtaine de pays. Jean-Christophe Grangé est un des rares auteurs français à bousculer un tantinet les anglo-saxons dans la catégorie thriller. Comme l’édition adore les étiquettes, on lui colle le surnom de "Stephen King tricolore", alors que notre homme avoue ne l’avoir jamais lu. Mais qu’importe. Le parcours de Jean-Christophe Grangé est au moins une success-story.
Né à Boulogne-Billancourt le 15 juillet 1961, il est élevé par sa mère et sa grand-mère. Etudes sans histoire qui aboutissent en 1985 à une maîtrise de lettres modernes sur Flaubert. Jean-Christophe Grangé est un temps rédacteur publicitaire, puis travaille dans une agence de presse avant de rencontrer un photographe qui l’emmène avec lui en grand reportage. Il attrape le virus des voyages. Il fonde bientôt sa propre agence de presse pour financer lui même ses reportages, qu’il publie dans Paris-Match, le Figaro Magazine ou National Geographic. Durant ses pérégrinations journalistiques, il découvre aussi le polar. Double expérience qui lui inspire son premier roman, dont l’idée germe pendant un reportage sur la migration des cigognes. Jean-Christophe Grangé met deux ans à écrire Le Vol des cigognes qui sort en 1994. Le succès est confidentiel (8 000 exemplaires), mais le livre attire tout de même l’attention de quelques cinéastes qui demande à Grangé de participer à l’écriture de quelques scénarios.
Tout s’accèlère avec la publication de son deuxième roman, Les Rivières pourpres. Le succès est retentissant. Jean-Christophe Grangé adapte son livre pour Mathieu Kassovitz, et le film est un des succès au box office de l’année 2000. La réputation de Grangé est faîtes. Dans la foulée, il signe le scénario original de Vidocq, le film de Titof.
Parcours sans faute ? Presque. Car son troisième roman, Le Concile de Pierre, est un fameux loupé. Mais qu’importe puisqu’il se vend comme des petits pains. Grangé retombe sur ses pattes avec L’Empire des Loups, doté d’une intrigue et de personnages nettement plus solides. Il vit aujourd’hui au Quartier Latin, et poursuit son oeuvre entre les quelques voyages qu’il parvient tout de même à faire pour ressourcer sa plume.

Ses principaux ouvrages sont : Le vol des cigognes, Les Rivières pourpres, L’empire des Loups.