Accueil > Mini-bios > HARRIS Thomas

HARRIS Thomas

mardi 19 novembre 2002


Le père d’Hannibal Lecter est un taiseux. Inutile de chercher une interview du bonhomme, il les refuse systématiquement. Un auteur à part, qui ne donne de ses nouvelles que tous les dix ans, ou presque, à travers ses quatre rares romans publiés. C’est assez étonnant, mais ce n’est pas nouveau. Thomas Harry est plutôt du genre introverti, et depuis sa plus tendre enfance.
Il naît à Jackson, dans le Tennessee, en 1940. Son père William partant à la guerre, sa mère Polly embarque le gamin à Rich, un trou perdu du Mississipi où vit la famille maternelle. De retour des combats, le père devient fermier. La mère, elle, enseigne la biologie au collège de Clarcksdale, où le jeune Thomas suit ses études. Un élève studieux, qui ne se mêle guère aux autres garnements. Préfère passer son temps à lire et à écrire. En 1957, il quitte Rich pour entrer à l’université de Baylor à Waco (Texas). Il ne tarde pas à se marier avec une jeune étudiante, Harriet, qui lui donne une fille, Anne. Bientôt diplômé d’anglais en 1964, il commence une carrière de journaliste en suivant les affaires criminelles pour The Waco Tribune Herald. Il affirme déjà un style très précis, avec un souci du détail maniaque, qui allait se retouver ensuite dans ses fictions. Il écrit à la même période ses premières nouvelles, axées sur l’horreur. Plusieurs événements chamboulent à cette époque son existence. Il divorce, et son père meurt. Il part un temps voyager en Europe, et à son retour, entre à l’agence Associated Press. L’expérience dure six ans. En 1974, il retourne à Rich pour rédiger son premier roman, Black Sunday. Ce thriller politique ne connaît pas un énorme succès, mais les droits sont pourtant achetés par Hollywood, et le réalisateur John Frankenheimer l’adapte en 1977. Le film comme le livre n’est pas vraiment marquant.
Qu’à cela ne tienne. Harris se remet à l’ouvrage. Six ans durant. En 1981 sort Dragon Rouge, première apparition du célébrissime Docteur Hannibal Lecter. Révélation. Le livre est adapté cette fois par Michael Mann (Sixième Sens), mais devient surtout une référence dans le genre profiler-tueur en série appelé à un bel avenir. Mais Harris n’est visiblement pas totalement satisfait. Il reprend les mêmes ingrédients pour peaufiner pendant 7 ans Le Silence des agneaux, qui sort en 1988. Nouveau choc. Avec l’adaptation de Jonathan Demme (5 oscars), la notoriété d’Harris explose. Avec ses gains, il peut se payer une somptueuse maison à Miami Beach, où il séjourne toujours aujourd’hui. Surtout, il peut négocier un contrat de 5,2 millions de dollars pour la suite des aventures de Lecter. L’éditeur en revanche doit se montrer patient. Onze ans cette fois. Hannibal est publié en 1999. Les critiques sont plutôt sévères pour un roman qui sans atteindre la qualité des deux précédents, tient tout de même la route. A Hollywood, c’est Ridley Scott qui se colle à l’adaptation sur grand écran, pour une réussite tout aussi mitigée.

Ses principaux ouvrages sont : Dragon Rouge ; Le Silence des agneaux ; Hannibal.