Accueil > Dossiers > Cinéma : adaptations de Thompson

Cinéma : adaptations de Thompson

mardi 20 janvier 2015

Afin de mieux connaître Jim Thompson, je vous invite à consulter sa mini-biographie. De plus, un autre dossier est consacré à d’autres adaptations cinématographiques .

Le lien conjugal

(The Getaway, 1959), Série Noire N° 527, le deuxième titre de Jim Thomson traduit en France après Cent mètres de silence (SN 54, 1950)

Film : Guet-Apens 1972

Guet-Apens de Sam Peckinpah (1972), scénario de Walter Hill, avec Steve McQueen et Ali McGraw. Cette version édulcore la fin du roman de Thomson, où les époux McCoy n’hésitent pas à se trahir. Ici, ils triomphent de l’"organisation"
et passent au Mexique. Peckinpah n’ose pas la noirceur jusqu’au bout. Dommage.

Film : Guet-Apens 1994

de Roger Donaldson (1994), avec AlecBaldwin, Kim Bassinger, Michael Madsen et James Woods. Casting intéressant mais énième remake pour rien, calqué sur le film de Peckinpah.Normal : 22 ans après la première version, c’est encore Walter Hill qui assure le scénario.

1275 âmes

1275 âmes (Pop 1280, 1964), traduit par Maurice Duhamel en 1966 pour devenir le N°1000 de la Série Noire.

Film : Coup de torchon /1981

Coup de Torchon, de Bertrand Tavernier (1982), avec Philippe Noiret, Isabelle Huppert, Jean-Pierre Marielle, Eddy Mitchell, Guy Marchand et Stéphane Audran. Transposition réussie du "Sud profond" de Thompson dans l’Afrique occidentale française de 1938. L’intrigue narrative et la plupart des dialogues sont respectés.

Des cliques et des cloaques

Des cliques et des cloaques (Hell of a woman, 1954), traduit par Georges Sollacoro en 1967, N° 1106 de la Série Noire.

Film : Série noire/1978

Série Noire, d’Alain Corneau (1979), adapté par Alain Corneau et Georges Pérec, avec Patrick Dewaere et Bernard Blier. Pour se dégager du décor américain, Corneau transpose l’intrigue en se concentrant sur les personnages, et le film vaut d’ailleurs surtout pour l’interprétation allumée de Patrick Dewaere.

Les Arnaqueurs

Les Arnaqueurs (The Grifters, 1963), découvert en France grâce à François Guérif qui l’édite en Rivages/Noir en 1988, N°58.

Film : Les Arnaqueurs/1988

Les Arnaqueurs, de Stephen Frears , avec John Cusack, Anjelica Huston et Annette Bening. Produit par Scorcese, cette adaptation est l’oeuvre de l’écrivain Donald Westlake. Elle retient surtout l’aspect mélodramatique et les petites combines des joueurs, moins l’univers noir de Thompson.

La mort viendra petite

La mort viendra, petite (After dark, my sweet, 1956), parfois considéré comme un des romans de Thompsonles plus faibles. A tort. Rivages/Noir N°52, 1988.

Film : After dark, my sweet /1990

After dark, my sweet, de James Foley (1990), avec Jason Patric, Rachel Ward et Bruce Dern. Quatre ans après le crépusculaire et somptueux At Close range (Comme un chien enragé), James Foley revient au noir avec cette adaptation de Thompson malheureusement restée inédite en France.

Bonus...

Jim Thompson fait une apparition de quelques secondes dans le rôle du juge Grayle dans la troisième version cinématographique du roman de Chandler (Adieu ma jolie), tournée en 1975 par Dick Richards avec Robert Mitchum et Charlotte Rampling.