Accueil > Dossiers > Le Grand Prix de littérature policère

Le Grand Prix de littérature policère

mardi 4 novembre 2014

Sans aucun doute le plus prestigieux des prix tricolores. Le Grand prix de littérature policière est fondé en 1948 par Maurice-Bernard Endrèbe, grand défenseur du genre policier en tant que traducteur (plus de 400 romans à son actif), chroniqueur (notamment dans Hitchcock Magazine et Mystère Magazine) et auteur lui-même (La pire des choses surtout, au Masque). Le premier prix décerné à un roman français est une assurance tout risque avec Le Cinquième procédé de Léo Mallet (déjà Grand prix du club des détectives 1947). Mais s’il n’hésite pas à couronner des auteurs confirmés, le jury essaye également de lancer certains talents moins évidents. "Même si elle est désormais une machine à produire, je suis tout de même fier d’avoir primé en 1980 Mary Higgins Clark, nous assure Maurice-Bernard Endrèbe qui combine toujours à 85 ans passion et esprit affûté. De même pour Brigitte Aubert en 1997, qui connaît depuis un réel succès dans les pays anglo-saxons". Le public en tout cas plébiscite ce prix, le seul pendant longtemps à être mis en avant par les éditeurs avec un bandeau sur les romans récompensés.

A la lecture du palmarès, on peut s’étonner de l’absence de prix en 1961. "A l’époque, nous décernions le prix français et étranger en même temps, et le prix étranger passait plutôt au second plan - à la différence d’aujourd’hui, explique Maurice-Bernard Endrèbe. Nous avons donc décidé de primer un auteur français au printemps, et un étranger à l’automne, pour plus de visibilité. Ce décalage fut réalisé en 1961,et nous avons donc fait l’impasse sur cette année là". Depuis de nombreuses années, le jury comprend une dizaine de personnes. Chacun propose sa sélection, et une liste de titres est ensuite établie sur laquelle se prononce le jury. "Depuis quelques années, elle comprend une vingtaine de romans étrangers, et malheureusement à peine une demi-douzaine de romans français, regrette notre bonhomme. Il faut dire que globalement, si la production est pléthorique, elle n’est pas toujours de grande qualité". Pour autant, le palmarès du Grand prix de littérature policière, dans l’ensemble, présente plutôt bien.
Maurice-Bernard Endrèbe est décédé en juillet 2005, à l’âge de 86 ans. Le Grand prix est depuis distribué tous les ans en septembre. Le lauréat français rejoint alors le jury pour l’édition suivante.

PALMARES

- 1948

Léo Malet pour Le Cinquième Procédé (Le Labyrinthe, SEPE)
Frances Noyes Hart pour Le Procès Bellamy (La Mauvaise chance, Le Portulan)

- 1949

Odette Sorensen pour La parole est au mort (La Mauvaise Chance, Le Portulan)
Patrick Quentin pour Puzzle au Mexique (Un Mystère, Presses de la Cité)

- 1950

Géo-Charles Veran pour Jeux pour mourir (La Mauvaise Chance, Le Portulan)
Martha Albrand pour Les morts ne parlent plus (Un Mystère, Presses de la Cité)

- 1951

Jacques et Germaine Decrest pour Fumées sans feu (Suites policières, Editions de Flore)
Joël Townsley Rogers pour Jeu de massacre (Détective-club, Ditis)

- 1952

André Piljean pour Passons la monnaie (Série Noire, Gallimard)
Pat MacGerr pour Bonnes à tuer (Détective-club, Ditis)

- 1953

Jean-Pierre Conty pour Opération Odyssée (Editions de la Porte-Saint-Martin)
G. Holiday Hall pour L’homme de nulle part (Détective-club, Ditis)
Louis Malley pour La "Famille" Pied-de-bouc (Série Noire, Gallimard)

- 1954

François Brigneau pour La beauté qui meurt (Envoyé spécial N°3, A. Martel)
William Irish pour Un pied dans la tombe (Un Mystère, Presses de la Cité)

- 1955

Gilles Morris-Dumoulin pour Assassin mon frère (Un Mystère, Presses de la Cité)
Michael Gilbert pour Un mort dans le tunnel (Juliard)

- 1956

Guy Venayre pour Les petites mains de la justice (Les meilleurs romans policiers français, Denoël)
Michel Lebrun pour Pleins feux sur Sylvie (Un Mystère, Presses de la Cité)
Joseph Hayes pour Terreur dans la maison (Les grands romans étrangers, Hachette)
Charles Williams pour Peaux de bananes (Série Noire, Gallimard)

- 1957

Frédéric Dard pour Le bourreau pleure (Spécial police, Fleuve Noir)
Patricia Highsmith pour Monsieur Ripley (Calmann-Lévy)

- 1958

Fred Kassak pour On n’enterre pas le dimanche (Crime parfait ?, L’Arabesque)
Chester Himes pour La Reine des pommes (Série Noire, Gallimard)

- 1959

Paul Gerrard pour Deuil en rouge (Un Mystère, Presses de la Cité)
Donald Downes pour Bourreau, fais ton métier ! (Série Noire, Gallimard)

- 1960

Hubert Monteilhet pour Les Mantes religieuses (Crime-club, Denoël)
Thomas Sterling pour Le Tricheur de Venise (Le Cachet, Editions de Trévise)

- 1962

Pierre Forquin pour Le Procès du diable (Crime-club, Denoël)
Susan Blanc pour Feu vert pour la mort (Un mystère, Presses de la Cité)

- 1963

Sébastien Japrisot pour Piège pour Cendrillon (Crime-club, Denöel)
Shelly Smith pour La Fin des fins (Un mystère, Presses de la Cité)

- 1964

Michel Carnal pour La Jeune morte (Spécial police, Fleuve Noir)
John D. MacDonald pour La Tête sur le billot (Série Noire, Gallimard)

- 1965

Marc Delory pour Bateau en Espagne (Crime-club, Denoël)
Nicholas Freeling pour Frontière belge (Plon)

- 1966

Laurence Oriol pour L’Interne de service (Crime-club, Denoël)
Adam Hall pour Berlin mémorandum (Presses de la Cité)

- 1967

Jean-Pierr Alem pour Le Crocodile dans l’escalier (Mystère, Presses de la Cité)
Audrey Erskine Lindop pour Comptes à rebours (Stock)

- 1968

Dominique Fabre pour Un beau monstre (Sueurs Froides, Denoël)
Giorgio Scerbanenco pour A tous les rateliers (Plon)

- 1969

Françis Ryck pour Drôle de pistolet (Série Noire, Gallimard)
Josephine Tey pour La fille du temps (PJ, Juliard)
John Dickson Carr pour Hier vous tuerez (J’ai Lu policiers, J’ai Lu)

- 1970

Paul Andreota pour Zigzags (PJ, Julliard)
Antonis Samarakis pour La Faille (Stock)

- 1971

René Réouven pour L’Assassin maladroit (Crime-club, Denoël)
Dorothy Uhnak pour Le Registre (Mystère, Presses de la Cité)
Anders Bodelsen pour Crime sans châtiment (Stock)

- 1972

Gilbert Tanugi pour Le Canal rouge (Super Crime-club, Denoël)
Laird Koenig et Peter L. Dixon pour Attention les enfants regardent (Thrillers, Hachette)

- 1973

Jean-Patrick Manchette pour O Dingos, ô châteaux (Série Noire, Gallimard)
E.V Cunningham pour La poudre aux yeux (Punch, Presses de la Cité)

- 1974

André-Paul Duchâteau pour De 5 à 7 avec la mort ((La Cible, Rossel)
Stanley Ellin pour Miroir, miroir dis-moi (Sueurs Froides, Denoël)

- 1975

Yvon Toussaint pour Un incident indépendant de notre volonté (Albin Michel)
Edward Boyd et Roger Parkes pour Le Fil rompu (Littérature policière, Opta)

- 1976

Jean-François Coatmeur pour Les Sirènes de minuit (Sueurs Froides, Denoël)
Eric Ambler pour Docteur Frigo (Fayard)

- 1977

Christopher Diable pour La Plus longue course d’Abraham Coles, chauffeur de taxi (Sueurs Froides, Denoël)
Herbert Lieberman pour Necropolis (Le Seuil)

- 1978

Madeleine Coudray pour Dénouement avant l’aube (Suspense, Eurédif)
Ellery Queen pour Et le huitième jour... (Red Label, PAC)

- 1979

Joseph Bialot pour Le Salon du prêt à saigner (Super Noire, Gallimard)
Stanislas Lem pour Le Rhume (Calmann-Lévy)

- 1980

Dominique Roulet pour Le Crime d’Antoine (Sueurs Froides, Denoël)
Mary Higgins Clark pour La Nuit du renard (Albin Michel)

- 1981

Pierre Siniac pour Aime le maudit (Engrenage, Editions Jean Goujon), L’Unijambiste de la côte 284 (Série Noire, Gallimard) et Reflets changeants sur mare de sang (Série Noire, Gallimard)
Manuel Vazquez Montalban pour Marquises, si vos rivages... (Le Sycomore)

- 1982

Jean-Pierre Cabanes pour L’Audience solennelle (Editions de Trévise)
John Crosby pour Le Clou de la saison (Série Noire, Gallimard)

- 1983

Jean Mazarin pour Collabo song (Spécial police, Fleuve Noir)
Frederick Forsyth pour Sans bavures (Albin Michel)

- 1984

René Belleto pour Sur la terre comme au ciel (P.O.L, Hachette)
Janwillem Van de Wetering pour Le Massacre du Maine (Engrenage international, Fleuve Noir)

- 1985

Didier Daeninckx pour Meurtres pour mémoire (Série Noire, Gallimard)
Peter Lovesey pour Trois flics dans un canot (Littérature policière, Fleuve Noir)

- 1986

Gérard Delteil pour N’oubliez pas l’artiste (Spécial police, Fleuve Noir)
Christian Gernigon pour La queue du scorpion (Albin Michel)
Elmore Leonard pour La Loi de la cité (Presses de la Cité)

- 1987

Jacques Sadoul pour Trois morts au soleil (Le Rocher)
Tony Hillerman pour Là où dansent les morts (Rivages)

- 1988

Jean-Paul Demure pour Aix abrupto (Série Noire, Gallimard)
Phyllis D. James pour Un certain goût pour la mort (Mazarine)
Andrew Vachss pour La sorcière de Brooklyn (Albin Michel)

- 1989

Tito Topin pour Un gros besoin d’amour (Grasset)
Bill Pronzini pour Hidden Valley (Rivages)

- 1990

Michel Quint pour Billard à l’étage (Calmann-Lévy)
Elizabeth George pour Enquête dans le brouillard (Presses de la Cité)

- 1991

Hervé Jaouen pour Hôpital souterrain (Denoël)
Thomas Harris pour Le Silence des agneaux (Albin Michel)

- 1992

Tonino Benacquista pour La Commedia des ratés (Série Noire, Gallimard)
James Lee Burke pour Black Cherry blues (Rivages)

- 1993

Paul Couturiau pour Boulevard des ombres (Le Rocher)
Arturo Pérez-Reverte pour Le Tableau du maître flamand (Lattès)

- 1994

Jean-Jacques Fiechter pour Tiré à part (Sueurs Froides, Denoël)
Michael Dibdin pour Cabale (Calmann-Lévy)

- 1995

Philippe Huet pour La main morte (Albin Michel)
Richard North Patterson pour Degré de culpabilité (Albin Michel)

- 1996

Jean-Hugues Oppel pour Ambernave (Rivages)
Caleb Carr pour L’Aliéniste (Presses de la Cité)

- 1997

Brigitte Aubert pour La Mort des bois (Le Seuil)
Stuart Woods pour Echange mortel (Editions de Fallois)

- 1998

Serge Gardebled pour Sans domicile fixe (Denoël)
Frances Fyfield pour Ombres chinoises (Presses de la Cité)

- 1999

Laurent Benegui pour La paresse de Dieu (Julliard)
Michael Connelly pour Créances de sang (Le Seuil)

- 2000

Pascal Dessaint pour Du bruit sous le silence (Rivages)
Rennie Airth pour Un fleuve de ténèbres (Editions de Fallois)

- 2001

Michel Crespy pour Chasseur de têtes (Denoël)
Peter Robinson pour Saison sèche (Albin Michel)

- 2002

Patrick Pécherot pour Les brouillards de la butte (Série Noire)
Peter Dickinson pour Retour chez les vivants (Rivages/Mystère)

- 2003

Laurent Martin pour L’Ivresse des Dieux (Série Noire)
Deon Meyer pour Les soldats de l’aube (Seuil)

- 2004

Gilbert Sinoué pour Les Silences de Dieu (Albin Michel)
Virginie Brac pour Double peine (Fleuve Noir)
John Katzenbach pour L’Analyste (Presses de la Cité)

- 2005

Philip Le Roy pour Le Dernier testament (Au Diable vauvert)
Ian Rankin pour La Mort dans l’âme (Editions du Rocher)

- 2006

Catherine Fradier pour La colère des enfants déchus (Après la lune)
Larry Beinhart pour Le bibliothécaire (Série Noire)

- 2007

DOA pour Citoyens clandestins (Série Noire)
Arnaldur Indridason pour La voix (Métailié Noir)

- 2008

Caryl Férey pour Zulu (Série Noire)
Camilla Läckberg pour La Princesse des glaces (Actes Sud)

- 2009

Hervé Le Corre pour Les coeurs déchiquetés (Rivages/Thriller)
Ken Bruen pour La main droite du diable (Série Noire)

- 2010

Alexandra Scwartzbrod pour Adieu Jérusalem (Stock)
William Gay pour Mort au crépuscule (Le Masque)

- 2011

DOA et Dominique Manotti pourL’Honorable société (Série Noire)
Yishaï Sarid pour Le Poète de Gaza (Actes sud, "Actes noirs")

- 2012

Karim Miské pour Arab jazz (Viviane Hamy)
Donald Ray Pollock pour Le Diable, tout le temps (Albin Michel)

- 2013

Sandrine Colette pour Des noeuds d’acier (Denoël)
James Sallis pour Le tueur se meurt (Rivages/Thriller)

- 2014

Antoine Chainas pour Pur (Série Noire)
Ron Rash pour Une terre d’ombre (Seuil)