Accueil > Chroniques > Tours de Clef/Petit mort sortie Rambuteau

Tours de Clef/Petit mort sortie Rambuteau

Claude Amoz/Marc Villard (Noir urbain/Autrement)

mardi 22 juin 2004


Les collections policières qui fleurissent depuis quelques années n’exhalent pas toute le parfum de la nouveauté et de l’originalité. Saluons donc le projet dirigé par Claude Mesplède aux éditions Autrement , cette collection baptisée Noir urbain, qui consiste à narrer des histoires courtes à partir d’un lieu très précis. Les auteurs annoncés sont loin d’être manchots, et la première salve (consacrée à Paris) augure plutôt bien du feu d’artifice escompté. Fidèle à ses obsessions littéraires, Claude Amoz emballe le lecteur avec son héroïne au passé forcément tourmenté, qui se laisse progressivement noyer par la marée très haute de ses méchants souvenirs. Ses Tours de clef sont parfaitement huilés, témoignant une fois de plus de la maîtrise de la dame. Avec Petite mort sortie Rambuteau, Marc Villard n’est pas en reste, à cent à l’heure comme toujours, et avec l’économie de moyens qui le caractérise. Sombre et terriblement efficace. Jean-Bernard Pouy et Laurence Biberfeld complètent le quatuor de choc. Petit bémol cependant. Si l’on peut applaudir l’idée d’intégrer à l’histoire un reportage photographique en noir et blanc, on se montre plus sceptique sur la réalisation de ces premières illustrations. Les clichés sont souvent assez plats et n’apportent pas grand chose au récit. Fallait-il de plus confier ces quatre premiers reportages au même regard ? Des approches différentes de chaque site ne s’imposaient-elles pas ? A suivre.