Accueil > Mini-bios > CAIN James M. (1892-1977)

CAIN James M. (1892-1977)

samedi 19 mai 2001


"Je suis l’écrivain américain le plus lu, le plus mal commenté et le moins compris". Ainsi se voyait James M. Cain, un des plus prolifiques et des plus talentueux auteurs américains de sa génération, mais souvent étiqueté "maître du roman noir", ce qu’il supportait très mal.
Né le 1er juillet 1892 à Annapolis (Maryland), James M. Cain est l’aîné d’un famille de cinq enfants. Son père est professeur et sa mère chanteuse d’opéra (comme celle d’Ernest Hemingway). Appartenant à la classe moyenne supérieure, ses parents sont plutôt rigoristes et reprennent souvent le gamin, surtout sur son langage. Tire-t-il de ses brimades son intérêt pour l’argot ? Est-ce pour cela qu’il est plutôt dépressif, manquant de confiance, sans arrêt en train de se chercher dans ses jeunes années, puis clopinant dans sa vie sentimentale (quatre mariages au total) ?
Après de brillantes études, Cain devient journaliste (faits divers et affaires criminelles), participe en France à la première guerre mondiale, revient aux Etats-Unis avant de s’installer en 1931 à Hollywood. Il rédige de nombreux scénarios, avant d’écrire enfin à 42 ans son premier et plus célèbre roman : Le facteur sonne toujours deux fois (1934). Son style direct et incisif, son utilisation de la première personne, influenceront de nombreux écrivains, au premier rang desquels Albert Camus. La plupart de ses autres romans feront l’objet d’adaptations cinématographiques qui sont autant de classiques du film noir. Pourtant, paradoxalement, Cain n’aimait pas Hollywood et le cinéma qu’il considérait comme un art mineur. Il n’était d’ailleurs guère satisfait des films tirés de ses oeuvres, qui selon lui ne rendaient pas justice à ses "mélodrames flamboyants". Raison de plus pour le relire aujourd’hui. James M. Cain est mort en octobre 1977 dans son Maryland natal.

Ses ouvrages principaux sont : Le facteur sonne toujours deux fois, Assurance sur la mort, Sérénade, Mildred Pierce, Le Bluffeur, Dans la peau.