Accueil > Chroniques > Shutter Island

Shutter Island

Dennis Lehane (Rivages/Thriller)

samedi 6 décembre 2003


Ce type est épatant. Sa série avec le couple d’enquêteurs Kenzie-Gennaro atteint souvent des sommets, même si l’enquête cède parfois la place au suspense sur le devenir au lit du tandem. Son Mystic River, roman de la reconnaissance, est une perle noire, qui dépasse largement toute la production de Connelly et Pelecanos, deux auteurs à qui certains veulent à tout prix le comparer. Et voilà que notre homme balance Shutter Island, incroyable mélange de genre qui tire en force vers le thriller, terrain sur lequel les auteurs noirs osent rarement s’aventurer. Résultat : Lehane excelle à nouveau, se permettant un incroyable rebondissement final qui laisse le lecteur pantois d’admiration. Ne serait-ce que pour cet ultime choc, il faut lire Shutter Island. Pour le reste -énorme - on retrouve l’obsession d’un Lehane qui creuse et fouille mieux que quiconque les tourments de l’âme humaine, sans jamais sombrer dans la caricature. Ce roman, qui offre différents niveaux de lecture (et de relecture), est sans doute le plus ciselé de sa jeune carrière. Un thriller étouffant, quelques échappées dans le gothique (et pas seulement à cause du décor), une noirceur insoutenable, des dialogues étincelants, n’en jetez plus. Lehane atomise la concurrence.